Vous est-il déjà arrivé d’être totalement bloqués lors d’un échange avec un(e) anglophone tout simplement parce que vous n’arrivez pas à avoir la réponse à votre question? Ce n’est pas que votre interlocuteur ne connait pas la réponse  ( et c’est bien parce que vous pensez que cette personne peut vous aider que vous vous adressez à lui/elle),mais votre question l’aura laissé perplexe.

Poser une question en anglais n’est pas très difficile. Il suffit de connaître LA règle et de l’appliquer ( si si, je vous assure).

1.L’ordre des mots dans une question.

En français nous pouvons poser des questions un peu n’importe comment. Ce n’est pas le cas en anglais.

Prendre une phrase grammaticalement à la forme affirmative et en faire une question simplement en ajoutant un point d’interrogation et en y mettant l’intonation propre aux questions en français, ce n’est tout simplement pas possible en anglais.

En effet, pour poser une question en anglais, il  va vous falloir respecter l’ordre des mots suivant :

                                           (Mot interrogatif)+ auxiliaire + sujet+ verbe+ (complément)?

 

    2. Comment traduire le » est-ce que » français ?

Les questions qui commencent par est-ce que en français sont des questions fermées. C’est à dire qu’il n’y a que trois réponses possibles :

oui
Non
Je ne sais pas

En fait, si nous utilisons cette formule c’est pour ne pas utiliser la forme interrogative qui conserve l’inversion verbe/auxiliaire + sujet .

En effet, il s’agit en français d’un niveau de langue bien plus relevé que l’on préférera garder pour la langue écrite ou pour nous adresser de manière très polie quelqu’un.

Est-ce que tu peux me passer un coup de fil quand tu arrives?

Pourrais-tu me téléphoner en arrivant?

Cette nuance de niveau n’existe pas vraiment au niveau du questionnement en anglais.
En anglais, les questions fermées commencent toutes par un auxiliaire. Selon le temps auquel est conjugué votre phrase, vous aurez besoin de tel ou tel auxiliaire ou de tel ou tel auxiliaire modal.

Do you know the answer?
Did you have good night?

Comme vous pouvez le voir, ces questions respectent  l’ordre auxiliaire +sujet+ verbe.

Les auxiliaires sont donc indispensables pour poser une questions en anglais et dans le cas des questions fermées il faut aussi les utiliser dans la réponse. C’est ce qu’on appelle les yes/no questions ou les réponses courtes. Pour l’auxiliaire, nul besoin d’aller les chercher à Trifouillis-les-Oies, ils vous sont donnés dans la question.

Do you like it? Yes I do/No I don’t.

Has he gone? Yes he has/ no he hasn’t.

Are you drinking a cup of  tea? Yes we are/ No, we aren’t.

Will you come tonight? Yes, I will/ No, I won’t.

Je ne raconte pas de bêtises quand je vous dis que les auxiliaires sont le pivot de la langue anglais.
Petit rappel: si vous n’êtes pas au point sur les auxiliaires ou que vous ne savez pas ce qu’est un auxiliaire modal, vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin dans la série de 3 vidéos consacrées aux auxiliaires que vous pouvez trouver sur le blog.

    3. Les mots interrogatifs

Une fois que vous savez construire une question fermée, il vous suffit de rajouter un mot en Wh pour dire à la personne à  laquelle vous vous adresser l’information que vous rechercher.

  • Where= où

Where do you come from?

  • When= quand

When will you be ready?

  • Who= qui

Who are you talking about?

  • Whose= à qui

Whose car is that?

  • How= comment

How are you?

  • How often= combien de fois/ avec quelle fréquence

How often do you have to call your clients?

  • How much/ many= combien

How much money is there?

How many contracts did you sign last year?

  • How long= combien de temps

How long does it take your company to fix that kind of problem?

  • Why= pourquoi

Why did you do that?

  • What= quoi/ que/ quel

What do you want?

  • What….for= dans quel but

What did you do that for?

  • What…like= demande de description

What was it like?

  • Which= lequel/lesquels/laquelle/lesquelles

Among these 4 different offers, which one do you prefer?

!!!

Un mot interrogatif peut remplacer le sujet de la phrase. Nous obtiendrons alors

Who is calling?

What happened?

 

        4. Les interro-négatives.

Une question « interro-négative » combine au sein de la même phrase la forme interrogative et la forme négative. Avec les questions « à la française » dont je parlais plus haut, cela pourrait donner quelque chose comme:

Il n’était pas censé revenir de vacances demain seulement?

Comme vous pouvez le voir avec cet exemple, c’est le genre de questions qui, en fait, attend une réponse positive. Disons que nous utilisons les interro-négatives lorsque nous demandons une confirmation à notre interlocuteur.

En anglais, il suffit de mettre l’auxiliaire à la forme négative et de le laisser avant le sujet:

Didn’t you tell me that he is making a lot of money with his new business?

Isn’t she the one in charge?

Vous voilà maintenant au point sur les questions!

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire si vous avez besoin que je clarifie un point!

 

Crédit photo: So Many Questions by Orin Zebest