Hi there!

Si vous êtes arrivés sur cette page, c’est que le titre vous intéresse et donc que vous avez décidé de vous (re)mettre à l’anglais.

Premier point: conggggggrrrrrraaaaaaattttuuuuuullllaaaaaaattttiooooooons! VOus avez pris une chouette décision et cet article a pour ambition de vous aider à atteindre vos objectifs et à pouvoir profiter au plus vite des résultats de vos efforts ( oui, c’est la petite « bad news »: il va vous falloir fournir quelques efforts mais si vous restez motivés et de bonne humeur, tout cela sera « indolore » et vous progresserez sans même vous en apercevoir.

Allez, on y va: voici 4 conseils pour vous (re)mettre à l’anglais!

1. Savoir d’où on part.

Il est important de savoir où vous vous situez avant de vous lancer sous peine, soit de commencer par des choses trop faciles ( et donc, vous lasser), soit par des choses trop difficiles ( et donc de vous décourager).

Il n’y a pas si longtemps, il aurait été assez difficile pour moi de vous aiguiller à ce sujet. Mais depuis quelques années, nous disposons d’outils très précis, communs à tous les pays de l’Union Européenne: les descriptifs du CECRL.

Concrètement, les apprenants sont classés du niveau A1 ( le plus faible), au niveau C2 ( le plus élèvé) dans 5 compétences:

  • la compréhension orale
  • la compréhension écrite
  • l’expression écrite
  • l’expression orale en continu
  • l’expression orale en inter-action.

Pour chaque compétence, à chaque niveau, vous avez des descripteurs. Ils vous indiquent ce qu’un élève de ce niveau doit être capable de faire.

Vous pouvez télécharger les grilles du CECRL en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://cache.media.education.gouv.fr/file/special_9/20/7/langues_vivantes_155207.pdf

Bon, il y a des chances pour que vous soyez en train de vous dire que je suis bien sympa mais qu’il n’est pas facile de s’y retrouver, de savoir exactement où on se situe dans ces fichues grilles.

Pour vous y aider, je vous propose de faire le test ( gratuit) de 25 questions proposés par l’Institut Cambridge. Ils travaillent avec l’Education Nationale pour les certifications des classes européennes.

Grâce à ce test qui va vous évaluer en compréhension orale (si je me souviens bien), en compréhension écrite et en expression écrite, vous aurez une idée bien plus précise de votre niveau.

http://www.cambridgeenglish.org/fr/test-your-english/

2. Se donner rendez-vous avec l’anglais

En effet; deuxième conseils pour se (re)mettre à l’anglais: se réserver des moments dans la semaine rien que pour ça!

Saviez-vous qu’une semaine est égale à 168 heures!

Une fois que vous avez enlevé les heures de sommeil, de travail…il vous en reste encore quelques unes pour travailler votre anglais.

Il serait bien utile que vous preniez le temps de vous poser un peu, de réfléchir à votre semaine de façon à vous organiser le mieux possible.

En vous organisant de cette façon, vous allez pouvoir vous donner des rendez-vous avec l’anglais. Prévoyez 4 plages d’une demie-heure par exemple.

une fois une heure et deux fois 30 minutes.

Ca a l’air bête comme ça comme conseil mais réfléchissez à toutes les fois où vous avez dit à bidule: il faut que je passe te voir sans jamais passer le/la voir.

Si vous dites à quelqu’un: « je passe te voir jeudi », à moins d’un contretemps vous allez voir bidule jeudi.

C’est pareil avec tout. Il y a une grande différence entre dire: je vais me remettre au sport et : j’irai à la piscine à 9h tous les dimanches matins ( c’est ce que j’ai décidé pour moi cette année: vous aurez une petite pensée pour moi quand il fera un froid de canard les dimanches matins cet hiver et que vous serez tranquillement au chaud à croquer dans votre deuxième croissant… 😉 )

 

3. Se faire un programme, définir des objectifs

De la même façon qu’il est impératif de se trouver des moments précis dans la semaine pour travailler votre anglais, il est super important d’avoir un programme que vous pourrez suivre facile.

Mais comment fait-on vous dites vous?

Ben c’est très simple ma bonne dame: laissez les autres faire à votre place.

Déjà, en vous abonnant à Anglais Gagnant, vous avez deux leçons par semaine (une de grammaire, prononciation, méthodologie, et une autre de vocabulaire- avec le pdf dans votre boîte mail toutes les semaines- moi je dis, je vous mâche carrément le travail…).

Ensuite, pour travailler votre grammaire, selon votre niveau, vous pouvez acheter:

pour un niveau collège : (A1-A2):

https://www.ruedesecoles.com/catalogue/categories/college-brevet/reperes-cles-college-anglais

Je n’ai pu feuilleté que le début mais les cours me semble tout à fait clairs et accessibles.

Il y a aussi des fiches de vocabulaire à la fin.

pour un niveau lycée et + ( B1-C1)

http://www.editions-hatier.fr/livre/maitriser-la-grammaire-anglaise-lecrit-et-loral

Cet ouvrage est rédigé par « the » linguiste Wilfried Rotgé. Je l’utilise avec mes classes. Vous pouvez y aller les yeux fermés, c’est du bon!

 

Pour ce qui est de vos objectis, il est bon d’en définir à long terme et à moyen terme.

Pour le moyen terme, vous pouvez par exemple aller repasser le test dont je vous ai parlé plus haut et de voir si vous avez progressé.

Ensuite, ne soyez pas trop « gourmand » pour votre objectif à long terme: si vous voulez lire A Game of Thrones…bon ben déjà ce sont des pavés de 800 pages (au moins), avec plein de mots qui n’exitent même pas…moi j’ai jeté l’éponge tome 3…j’ai regardé les titres de chapitres et comme il n’y avait pas Tyrion, j’ai dis stop…

 

4. Acceptez que cela va prendre un peu de temps

On a toujours envie que les choses aillent plus vite que la musique. Si… avouez , on est tous un peu faineants sur les bords ( et même un peu autour!).

Si un jour, vous avez un peu la flemme, obligez-vous à faire au moins 5 minutes et vous verrez, qu’au final, le plus difficile c’est de s’y mettre.

Il faut accepter également qu’il y aura toujours des choses qui seront trop difficiles pour vous. Réfléchissez deux minutes et vous vous rendrez compte que c’est le cas en français aussi.

Si vous n’y connaissez rien, si vous ne comprenez pas le pourquoi du comment, on peut toujours vous expliquer les choses dans votre langue maternelle, ce n’est pas pour ça que vous y entendez quoi que ce soit.

Je me souviens être tombée sur un documentaire sur l’espace. J’adore ça, les étoiles, les trous noirs, les extra-terrestres…je trouve ça super poétique, il y a la place pour imaginer plein de trucs…

Deux problèmes pour moi ce jour là: la voix off était celle du docteur Carter dans Urgences (ça fait drôle quand même)…et c’était beaucoup trop abstrait pour moi.

J’ai rien pigé! Rien! Nada!!!!

Pour en revenir à l’anglais, il faut savoir que certains accents sont très difficiles à comprendre ( et là je suis gentille…)

Exemple dans cette vidéo ( le jeune homme a fait le buzz simplement en raison de son accent:

 

Et voilà, nous avons fait le tour des 4 conseils pour se (re)mettre à l’anglais et vous êtes maintenant prêt pour le grand saut!

POur qu’un maximum de personnes puissent bénéficier de ces conseils, vous pouvez partager cet article ou la vidéo sur Youtube ( et puis bien entendu, on n’oublie pas de s’inscrire à Anglais Gagnant, il y a un formulaire juste là: